RDC-Goma : MANIFESTATIONS DES MOUVEMENTS CITOYENS ETOUFFEES PAR LA POLICE NATIONALE CONGOLAISE

ActualitésPublished November 15, 2017 at 11:15 am No Comments

Les manifestations prévues à Goma par le collectif des associations de la société civile et des mouvements citoyens étouffé ce Mercredi 15 Novembre par la Police Nationale Congolaise. Des tirs ont cessé en milieu de matinée mais le dispositif policier reste maintenu dans des endroits stratégiques et un calme précaire règne dans la ville.

Certains axes sont verrouillés par les forces de l’ordre, nous citons KATINDO-NDOSHO et MABANGA-MAJENGO.

Au, un dispositif sécuritaire important est déployé depuis le Mardi 14 Novembre dans la soirée du coté de Gouvernorat de la Province du Nord-Kivu.

A noter que le Rassemblement de l’opposition n’a pas pu accéder au lieu, pour y déposer son mémo. Les organisateurs des sit-in et journée « Goma ville morte », accusent l’Etat congolais d’avoir étouffé leurs manifestations. Aucun incident majeur n’est à signaler pour l’instant, mais, plusieurs personnes ont été interpellées. Même les écoles, ainsi que les activités commerciales sont restées fermées.

Il sied de signaler que ces différents mouvements citoyens et le rassemblement de l’opposition ont lancés cet appel le Mardi 14 Novembre pour une ville morte à Goma, capitale de cette province.

Une façon pour eux de faire pression sur le gouvernement en place de démissionner avant le 31 Décembre 2017 pour la non tenue des élections dans le délai.

Un appel sans fondement déclare la majorité présidentielle car le calendrier électoral publié par la CENI fixant les élections en 2018 est approuvé par le comité international dont les Etats Unis.

Reagan KIMBALE

Leave a Reply

(required)

(required)