Le choléra tue 32 personnes dans le territoire de Mambasa !

UncategorizedPublished March 15, 2017 at 5:57 am No Comments

Le Gouvernement congolais confirme le Choléra dans le territoire de Mambasa, au foyer minier de Muchacha dans la localité de  Badengaido, Province de l’Ituri en République Démocratique du Congo.  Le dernier bilan est de 32 morts, selon la Mission de l’organisation des Nations Unies au Congo. La même source affirme qu’au moins 326 personnes ont été affectées par cette épidémie.

L’administrateur du territoire de Mambasa Alfred Bongwalangi a déclaré que la situation était sous contrôle.

Selon la MONUSCO, un comité incluant OCHA, OMS, UNICEF, MSF, la division sanitaire est à pied d’œuvre pour apporter assistance aux victimes.

Le choléra est une toxi-infection entérique épidémique contagieuse due à la bactérie Vibrio cholerae, ou bacille virgule, découverte par Pacini en 1854 et redécouverte par Koch en 1883. Strictement limitée à l’espèce humaine, elle est caractérisée par des diarrhées brutales et très abondantes (gastro-entérite) menant à une sévère déshydratation. La forme majeure classique peut causer la mort dans plus de la moitié des cas, en l’absence de traitement (de quelques heures à trois jours).

La contamination est orale, d’origine fécale, par l’eau de boisson ou des aliments souillés.

L’Organisation mondiale de la santé estime que le choléra entraîne chaque année environ 100 000 décès pour 4 millions de cas recensés. Dans les zones endémiques, la prévention du choléra consiste essentiellement en des mesures d’hygiène, et notamment empêcher le croisement de la chaîne alimentaire avec la chaîne des excréments.

Sur le plan personnel, il convient de se laver soigneusement les mains et d’éviter la serviette collective. Il faut nettoyer et désinfecter tout ce qui a été au contact avec de la matière fécale

Leave a Reply

(required)

(required)