Les porcs continuent de mourir à Nyankunde suite à une maladie non encore identifiée !

UncategorizedPublished March 7, 2017 at 7:18 am No Comments

Une dizaine de porcs sont morts dans le village de Nyankunde, à 45 km au Sud de Bunia, chef lieu de la Province de l’Ituri en République Démocratique du Congo. L’Inspection provinciale de l’agriculture et élevage n’a pas encore identifié la maladie jusqu’à présent. Les villageois parlent de la peste porcine africaine, qui est une maladie très mortelle se manifestant sous forme d’épidémie. Gaston Herabo, chef de la localité de Nyankunde, appelle à une intervention urgente des autorités, dans le but de stopper ce fléau dans le milieu.

La peste porcine africaine est une maladie animale d’origine virale touchant les porcs et sangliers, les phacochères, les potamochèreset les tiques (Ornithodoros), qui en sont le vecteur probable. Son agent est un grand virus à ADN double-brin qui se réplique dans le cytoplasme des cellules infectées. Il est le seul représentant de la famille des Asfarviridae1.

Ce virus est le seul virus à ADN transmis par des arthropodes. Il cause des hémorragies mortelles chez les porcs domestiques. Certains isolats peuvent provoquer leur mort à peine une semaine après l’infection. Dans toutes les autres espèces et sous-espèces, le virus ne provoque aucune maladie apparente.

La peste porcine africaine est endémique en Afrique subsaharienne, dans le milieu naturel, avec des cycles d’infection impliquant les tiques, les phacochères et les potamochères. Elle a été décrite pour la première fois lorsque des colons européens ont introduit des porcs domestiques dans les régions affectées, ce qui en fait un bon exemple de maladie émergente.

Les symptômes de la maladie sont très proches de ceux de la peste porcine classique. Seuls des examens de laboratoire permettent normalement de les distinguer.

Leave a Reply

(required)

(required)